Miss Cantine

Mythes et vérités sur la protection solaire chez les enfants

L’été approche à grands pas et, avec lui, les loisirs familiaux à l’extérieur et une escapade occasionnelle à la plage ou à la montagne.

Par conséquent, avant que les ouvertures des piscines donnent le début officiel de la saison estivale, nous expliquons que faut-il prendre en compte pour que les enfants bénéficient des bienfaits du soleil, mais bien protégés.

Dre Elena de las Heras, dermatologue à l’hôpital Ramón y Cajal, spécialiste des mélanomes de la peau et membre des sociétés de dermatologie d’Espagne, d’Allemagne, de l’Europe et de la Société internationale de dermatoscopie, détruit certains mythes qui circulent autour de la protection solaire et nous alerte sur les autres mesures à prendre qui sont vraies.

Le soleil est nocif pour les enfants. OUI ET NON

Tout n’est pas noir ou blanc. « Ne le diabolisez pas mais prenez des précautions »dit l’expert. Bain de soleil à petites doses:

  • Cela améliore votre humeur. C’est le meilleur antidépresseur, également chez les enfants et les adolescents.

  • Il a un effet calmant. La lumière du soleil induit la synthèse d’opioïdes endogènes, ce qui se traduit par bien-être et tranquillité.

  • Environ 15 minutes d’exposition au soleil par jour suffisent à synthétiser la vitamine D, essentielle pour fixer le calcium dans nos os.

  • Régule le système défensif. La dermatite atopique et d’autres troubles cutanés, tels que le psoriasis ou l’acné, s’améliorent au soleil.

Cependant, un excès de temps au soleil et sans protection peut:

  • Causer un coup de soleil (érythème).
  • Problèmes oculaires
  • La photodermatite, comme l’éruption solaire bénigne, touche 10% des adultes.
  • Le photovieillissement.
  • Taches cutanées, telles que le chloasma pendant la grossesse ou le vitiligo.
  • Bouton de fièvre.
  • Cancer de la peau.

Et, comme l’assure le dermatologue, environ 80% de l’exposition solaire à laquelle nous sommes exposés au cours de notre vie a lieu pendant les 20 premières années. C’est donc dans l’enfance que nous devons prendre soin de nous-mêmes.

Les bébés ne peuvent pas être au soleil. VRAI

Selon le dermatologue, nous devons tous éviter une exposition prolongée au soleil pour toujours et encore plus entre 11 et 17 heures, en particulier chez les enfants de moins de trois ans.

En outre, il ajoute que Les bébés de moins de six mois ne doivent jamais être exposés au soleil, car ils brûlent et se déshydratent facilement.

Cela implique que vous devez éviter de les emmener à la plage ou à la piscine et, s’ils le sont, toujours à l’ombre et protégés avec un écran solaire, des lunettes et des vêtements propres.

En outre, comme l’explique le plan national d’action préventive contre les effets des températures excessives sur la santé 2018, du ministère de la Santé, « Les moins de cinq ans, et en particulier les enfants de moins d’un an, constituent l’un des groupes de population les plus sensibles aux changements de température » et donc subir un coup de chaleur.

Leur faible réserve d’eau et de transpiration et leur système respiratoire en développement les rendent plus vulnérables à une surchauffe excessive du corps qui empêche le bon fonctionnement des organes vitaux. Cette situation de risque apparaît lorsque l’enfant est exposé à « situations avec une humidité et des températures élevées, sans protection ni hydratation adéquate ».

Les crèmes solaires protègent du rayonnement solaire. OUI ET NON

Le rayonnement solaire est le transfert d’énergie par les ondes électromagnétiques du soleil qui émet un large spectre de rayonnement, des rayons gamma aux grandes longueurs d’onde, l’infrarouge. Certains rayons solaires affectent la peau, tels que les rayons UV:

  • Les rayons UVB prolongent le bronzage et sont partiellement atténués par la couche d’ozone.Il est nécessaire pour le corps de synthétiser la vitamine D et de faciliter la formation de mélanine, un pigment présent dans les cellules de la peau qui aide à prolonger le bronzage. Mais c’est aussi la principale cause des coups de soleil, des lésions oculaires et du mélanome.

  • Les rayons UVA sont plus dangereux car ils ne causent aucune douleur et pénètrent plus profondément dans la peau, où ils produisent des radicaux libres et altèrent les cellules. Accélère le vieillissement cutané et peut provoquer une intolérance au soleil, généralement appelée allergie au soleil et maladies pigmentaires (mélasma, boutons).

  • Les rayons UV-C sont très nocifs, mais sont absorbés par la couche d’ozone.

Les photoprotecteurs nous protègent des rayons UVB et UVA, et probablement aussi des rayons infrarouges, bien que leurs effets soient encore à l’étude. Assurez-vous que cette double protection apparaît sur l’étiquette spécifiée.

Les crèmes solaires pédiatriques sont différentes. VRAI

La peau des enfants étant beaucoup plus sensible que celle des adultes, elle brûle et se déshydrate plus facilement car elle n’est pas encore suffisamment renforcée.

Ainsi, les crèmes solaires pour enfants sont mieux adaptées à leurs besoins. Par conséquent, il est plus approprié de les protéger avec un certificat spécifique, bien que les adultes puissent utiliser le leur, car cela fonctionne également pour nous.

Parmi les différences:

  • Ils utilisent moins ou pas de parfums.

  • Leur consistance est plus dense et ils ont un ton blanchâtre. La cause? Ils incluent un pourcentage plus élevé de filtres physiques, tandis que les sites pour adultes utilisent une proportion plus élevée de filtres organiques. Néanmoins, chaque fois, ils ont une texture plus similaire et facile à étaler, comme celle des personnes âgées.

  • Ils sont généralement plus résistants à l’eau.

  • Ils ne transportent pas d’alcool, car au moins jusqu’à l’âge de quinze ans, la peau n’est pas encore complètement développée.

Les enfants à la peau brune n’ont pas besoin de protection. FAUX

Combien de fois avons-nous entendu dire que «ma peau étant foncée, je n’ai pas besoin de protection» ou «mon facteur solaire est moins élevé, sinon je ne brunis pas»? Les deux déclarations sont totalement fausses et encore plus graves dans le cas des enfants.

« Le bronzage ne protège pas du soleil, mais est un mécanisme de défense contre lui, un symptôme qui endommage la peau. »

Elena de las Heras a déclaré ceci:

« Etre brune était liée depuis des décennies à un statut social. Cependant, la médecine dit autrement: la peau réagit aux dommages du soleil en produisant de la mélanine, du bronzage, et cela déclenche une série de processus cumulatifs qui finissent par nuire à la santé des la peau ».

Pour cette raison, il est essentiel de toujours porter un protecteur, avec un filtre plus ou moins haut, en fonction du type de peau. Le facteur de protection solaire (SPF) indique le temps pendant lequel un écran solaire augmente la capacité de défense naturelle de la peau avant de se brûler, contre les UVB. C’est-à-dire qu’un FPS 30, par exemple, rend la peau rougir 30 fois plus longtemps que si aucune protection n’était appliquée.

Cela signifie que les personnes avec les phototypes I et II (la peau la plus claire) prennent beaucoup plus de temps à bronzer et ont également besoin de plus de protection pour ne pas endommager leur derme.

Néanmoins, en cas de doute, une protection maximale est recommandée pour les enfants et explique que: « L’Europe a fixé la limite du FPS à 50 parce qu’il a été constaté qu’au-dessus de ce facteur, aucune absorption des rayons ultraviolets n’est plus importante. »

Il suffit de protéger la peau en hiver. FAUX

Ultraviolet Un rayonnement est invisible pour nos yeux, mais il est présent toute l’année et endommage notre peau. Par conséquent, il est essentiel de protéger notre peau et celle de nos enfants toujours, même en hiver, à l’ombre ou par temps nuageux.

Vous devez mettre la crème une demi-heure avant l’exposition au soleil. FAUX

Une enquête de l’Université de Malaga, publiée dans le journal de l’Académie européenne de dermatologie, a mis fin à cette conviction, démontrant que les écrans solaires sont efficaces sur la peau cinq minutes après leur application.

L’important est donc de vous protéger dès que nous sommes au soleil, que nous quittions la maison avec la crème ou que nous attendions la plage. Peut-être que dans le cas d’enfants, il est plus confortable de l’appliquer à la maison, car une fois près de l’eau, nous devrons les chasser pour leur verser la crème.

Une seule application ne suffit pas. VRAI

Il n’y a pas de règles concernant la fréquence de réapplication du protecteur. Cela dépend du type de peau et de l’activité exercée par l’enfant.

Ceci est expliqué par le médecin de Las Heras, qui recommande de le renvoyer toutes les 2-3 heures (dans le cas des adultes) et toutes les heures, s’ils sont enfants, ou même plus fréquemment en fonction des bains ou des frictions éventuelles dues aux vêtements.

En outre, il ajoute que « Bien que les écrans solaires soient de plus en plus résistants à l’eau, il est conseillé de continuer à les appliquer après un bain prolongé ou après chaque bain, chez les enfants. »

Sept clés pour protéger les oreilles des enfants en été

Le protecteur peut être réutilisé d’année en année. FAUX

Beaucoup d’entre nous le font, surtout depuis « C’est triste de lancer une crème aussi chère » et c’est presque entier. Mais nous ne sommes pas conscients que cela ne protégera plus notre peau, encore moins celle de nos enfants.

Comme l’explique le dermatologue, une fois le récipient ouvert, il doit être utilisé avant l’année car la chaleur à laquelle il est exposé sur la plage ou la piscine dégrade ses ingrédients et lui fait perdre de son efficacité.

Après-soleil est une autre lotion hydratante. FAUX

Même si vous appliquez un écran solaire, du soleil, de l’eau de mer ou du chlore, ils déshydratent la peau de nos enfants et peuvent même causer des brûlures, des rougeurs, des picotements et des tiraillements.

La fonction des lotions après-soleil est précisément d’apaiser et de régénérer la peau après une exposition au soleil:

  • Hydrate et nourrit la peau.

  • Rafraîchit et soulage les picotements et la chaleur causés par le rayonnement solaire.

  • Prévient les signes de photovieillissement et garde la peau plus jeune.

  • Prolonge le bronzage et le rend plus uniforme.

Tu dois protéger tes yeux. VRAI

Très peu d’entre nous sont conscients des effets néfastes des rayons solaires sur les yeux des enfants: ils peuvent provoquer des altérations cornéennes aiguës, des lésions dégénératives et des brûlures rétiniennes aiguës, ainsi que des pathologies sévères telles que la cataracte ou la dégénérescence maculaire associée à l’âge

Les bébés devraient porter des lunettes de soleil

Par conséquent, tout comme nous veillons à protéger votre peau, nous devons également protéger vos yeux et veiller à ce que vous portiez toujours des lunettes de soleil de bébé, car la lentille n’a pas encore été complètement développée et laisse passer la lumière.

En fait, avant la première année de vie, il laisse 90% des rayons UVA et 50% des UVB, atteignant directement la rétine, ce qui peut causer des dommages à court et à long terme.

Donc, chaque fois que le soleil brille, protégez-le avec des lunettes et un chapeau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *