Miss Cantine

Gonadotrophine chorionique humaine: quelle est l’hormone de grossesse?

Nous parlons souvent des « hormones » de la grossesse et nous les plaçons à l’épicentre de tous les changements physiques et émotionnels de la femme enceinte. Mais il y a une hormone que nous connaissons spécifiquement comme l’hormone de grossesse et c’est la gonadotrophine chorionique humaine (GCH).

C’est une hormone qui apparaît dans le sang et l’urine des femmes enceintes environ 10 jours après la conception. Par conséquent, il est utilisé dans les tests de grossesse: si la présence de cette hormone est détectée, c’est qu’il y a grossesse.

Gonadotrophine chorionique humaine (GCH)

La gonadotrophine chorionique humaine est une hormone glycoprotéique produite pendant la grossesse par l’embryon en développement après la fécondation, puis par le syncytiotrophoblaste (partie du placenta).

Lorsque la grossesse commence, les cellules qui vont former le placenta commencent à sécréter cette hormone chez la femme. Les taux de GCH augmentent rapidement pendant le premier trimestre de la grossesse (en fait, ils doublent presque tous les 48 heures les premiers jours), puis diminuent légèrement.

S’il est détecté que le niveau de GCH n’augmente pas correctement au début de la grossesse, cela peut indiquer un problème. Au contraire, un taux de GCH anormalement élevé peut entraîner des problèmes tels qu’une fausse couche, une grossesse molaire ou une grossesse extra-utérine, qui se produit en dehors de l’utérus.

De plus, un taux extrêmement élevé d’hormones de grossesse pourrait suggérer la présence de plus d’un foetus, c’est-à-dire une grossesse multiple. Ces données figurent dans les tests médicaux passés en revue par les gynécologues après la première visite (sang ou urine). Dans le test de grossesse à domicile, la présence ou l’absence d’un embryon implanté est simplement indiquée.

Tableau des niveaux de GCH en fonction de la semaine de grossesse

Semaines de grossesse

Taux de GCH (mUI / ml)

Femmes non enceintes:

<5,0 mUI / ml

DUP 3 semaines:

5-50 mUI / ml

DUP 4 semaines:

5-426 mUI / ml

DUP 5 semaines:

18-7340 mIU / ml

DUP 6 semaines:

1080-56500 mUI / ml

7-8 semaines DUP:

7650-229000 mIU / ml

DUP 9-12 semaines:

25700-288000 mUI / ml

DUP 13-16 semaines:

13300-254000 mUI / ml

17-24 semaines DUP:

4060-165400 mUI / ml

DUP 25-40 semaines:

3640-117000 mUI / ml

Femmes ménopausées:

<9,5 mUI / ml

A quoi sert l’hormone de grossesse?

La gonadotrophine chorionique humaine facilite le maintien du corps jaune pendant la grossesse (juste après que l’ovocyte ait quitté le follicule) et la sécrétion de l’hormone progestérone, qui contribuera au bon développement de la grossesse.

En fait, la progestérone est une autre hormone fondamentale de la grossesse qui, au début de la grossesse, enrichit l’utérus d’une épaisse muqueuse de vaisseaux sanguins et de capillaires, de sorte qu’elle puisse soutenir la croissance du fœtus.

Finalement, L’une des fonctions principales de la gonadotrophine chorionique humaine est d’administrer des facteurs nutritionnels. et stimuler la production des quantités nécessaires d’autres hormones pour l’embryon.

Il existe des hypothèses sur d’autres fonctions, telles que le GCH pourrait repousser les cellules du système immunitaire de la mère, protégeant ainsi le fœtus pendant le premier trimestre. Il a également été suggéré que l’hormone de grossesse pourrait constituer un lien placentaire pour le développement de l’immunotolérance maternelle locale.

Par exemple, les cellules de l’endomètre traitées avec l’hCG induisent une augmentation de l’apoptose des cellules T (une solution de cellules T). Ces résultats suggèrent que la hCG pourrait faciliter la fonction du trophoblaste, un groupe de cellules qui forment la couche externe du blastocyste, qui fournit des nutriments à l’embryon et se développe comme une partie importante du placenta.

En effet, la présence de cette hormone faciliterait la bonne implantation de l’embryon et le développement du fœtus dans l’endomètre. La gonadotrophine chorionique humaine joue également un rôle dans la différenciation et la prolifération des cellules.

J’ai des règles tardives, suis-je enceinte?

Enfin, nous devons commenter que Le GCH peut également être utilisé cliniquement pour induire l’ovulation dans les ovaires ou la production de testostérone dans les testicules. Par conséquent, il est utilisé pour les traitements de fertilité en raison de sa similitude avec l’hormone lutéinisante (LH) ou le lutéostimulant, avec un rôle important dans le processus d’ovulation.

Dans ces cas, l’hormone est obtenue par extraction à partir de l’urine d’une femme enceinte, bien qu’elle puisse également être produite par modification génétique, à l’instar d’autres gonadotrophines.

L’utilisation artificielle (et dangereuse) de cette hormone dans le cadre d’un régime alimentaire dangereux est déjà évoquée à une autre occasion.

Après avoir vu quelle est l’hormone de grossesseQuand cela se produit et à quoi cela sert-il, nous parlerons des tests de grossesse faits maison utilisés pour confirmer ou infirmer une grossesse, car, comme nous l’avons souligné, le GCH joue un rôle de premier plan dans la détection de la grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *